bannierespectttpubliccopie

Peau d'âne

Peau dâne Photo Pierre PLANCHENAULT 14 copie

Création 2011 / à partir de 11 ans 

" style="text-align: center;">Vidéo de la Trilogie

Peau d'âne... L'adolescence, la Renaissance naissance du désir amoureux Le tissu, l'animal, le végétal...

Si Peau d'âne m'était conté,
J'y prendrais un plaisir extrême

Jean de la Fontaine

PEAU dAne Photo Pierre PLANCHENAULT-18 copie

Intention          

Théâtre visuel et sonore

Fantasme ou réalité ?
A la recherche de connivences visuelles et auditives.
L'art de la fantasmagorie qui consiste « à faire apparaître des spectres ou des fantômes par des illusions d'optique » Max Milner.

Au tout début, une chambre noire, les voix de petites filles conteuses, la projection vidéo (éclipse, lune, soleil, œil) puis l'apparition de silhouettes et de visages projetés (Arcimboldo) : les parents.
L'enfance s'imagine dans cet espace clos mais féerique, derrière les écrans du théâtre d'ombre et de vidéos, enveloppé dans un univers sonore et musical foisonnant.
En effet, la représentation prend la forme d'un dévoilement : la libération d'une jeune fille, Peau d'âne. De son enfance à son adolescence, le personnage reste pris dans les voilages.

Le cœur de l'histoire, l'affaire du désir, se déplie dans sa complexité fantasmatique. Nous pouvons évoquer, l'univers de Michel Ocelot avec des silhouettes ombrées.

Ici, l'enfant discerne le fantasme, et en décrypte la part du réel et la part du fantasme. Ensuite, la marraine fée sort de l'écran, se dévoile. Elle enseigne à la jeune princesse l'interdit de l'inceste, et éclaire sur l'issue, « se dérober, s'enrober ». Se déplie alors le tissu des robes, la matière éclatante et vibrante des couvertures de survie. La voix de la jeune princesse tout d'abord off, s'entend acoustique dans l'expérience du désir. Puis le Père-roi est un cerveau affolé, duquel elle doit s'extraire. La fuite à travers la forêt, l'exil dans une pauvre cabane : un cadre de papier. Ainsi, la jeune fille se libère de l'emprise du père.

C'est le temps de la Renaissance, la jeune fille sort du cadre, se libère de sa peau d'âne (protection et camouflage) apprend à s'aimer, et à être aimée.
Enfin le théâtre : Les comédiens ne sont plus des silhouettes ou des images, mais des corps burlesques aux réflexions risibles. Les spectateurs s'amusent de derniers clins d'œil à la peinture. Et tout finit vite et bien, dans les réjouissances d'un mariage d'amour.

Ainsi, les sensations du spectateur passent de celle de l'enfermement à la libération du corps de Peau d'âne, sentiments partagés avec la jeune fille. Entre peinture et théâtre d'ombre, le spectateur est touché par la pure sensation du soulagement de cette libération. Dans une esthétique sensuelle, riche en images, au rythme frénétique, on pense à l'art fantasmagorique de Georges Méliès, mais toujours les oreilles ouvertes au foisonnement d'un texte poétique, déplié dans cette scénographie vibrant entre musicalité et «picturalité».

Christian Rousseau

PEAU dAne Photo Pierre PLANCHENAULT-9 copie

Distribution            

Mise en scène, jeu : Christian ROUSSEAU

Comédiens : Valérie CAPDEPONT, Anne-Laure GROS, Louise ROUSSEAU, Kokou Namo EHAH

Lumière : Eric BUNA

Son : Karina KETZ

Accessoires : Anne-Laure GROS

Technicien lumière : Jocelyn LEGROS

Costumes : Anne VERGERON, Aline BERGER

Masque : Koba ROYER

Vidéos : Lou-is

Photographe : Pierre PLANCHENAULT

Participation vocale : Flore & Zélie CHEVANCE, Louise SAINTOBERT

 

Bibliographie          

D'après Peau d'âne de Sylvie Nève, éditions trouvères & compagnie

 Sylvie Nève

(1958), poète, vit et travaille à Arras. Elle a collaboré depuis 1976 à denombreuses revues de poésies, et a publié une dizaine de recueils. Elle a réécrit, en vers, trois contes de Perrault : Poucet, Peau d'âne et Barbe Bleue en travaillant les sons et les mots avec humour et drôlerie tout en conservant le sens de l'histoire...

Partenaires          

Ville de Lormont, Conseil Régional d'Aquitaine, Conseil Général de la Gironde, Pessac en scènes, Lycée Pape Clément - Pessac, Ville de Mimizan (40), Ville de Marmande (47), IDDAC, OARA, ADAMI, Conseil Général des Landes.